Home / Sport / Cyclo / Cyclisme. Post-Cup – Furieux, le peloton bloque la ligne d’arrivée
Cyclisme. Post-Cup – Furieux, le peloton bloque la ligne d’arrivée
Team Cult Energy au départ du Tour de Normandie en mars | © Marie Tiburce

Cyclisme. Post-Cup – Furieux, le peloton bloque la ligne d’arrivée

Au Danemark, se déroulait hier la dernière des cinq manches de la Post-Cup, compétition cycliste organisée par l’Union cycliste danoise. Pour des raisons de sécurité, le peloton a décidé de stopper la course en bloquant la ligne d’arrivée. Mais l’histoire de ne s’arrête pas là. Le simple fait s’est transformé en polémique.

Dimanche, à Hammel près d’Aarhus, petite ville située en plein centre du Danemark, avait lieu la dernière manche de la Post-Cup. Cette compétition organisée par l’Union cycliste danoise n’est ouverte qu’aux Danois. Ils étaient 160 à s’élancer hier. Les formations Team Cult Energy, Christina Watches, Team Tre-For, Blue Water Cycling, quelques coureurs de la Team Saxo Bank et de la Garmin-Sharp et d’autres encore étaient au rendez-vous.

Des voitures à 80km/h en sens inverse

Une échappée de dix coureurs se forme, jusque là tout se déroule pour le mieux. Le vent de côté souffle fort et rend les conditions de course plus difficiles. Mais c’est le jeu. À 30 kilomètres de l’arrivée, le peloton décide de s’arrêter. « Il y avait vraiment beaucoup de vent par la droite. Nous étions tous du côté gauche de la route. Et là, des voitures sont arrivées à contre-sens à 80 km/h. Au lieu de les stopper, la police nous disait de rouler sur le côté droit. Ça devenait vraiment trop dangereux, explique André Steensen, coureur à la Team Cult Energy. Mon équipe et moi avons décidé qu’il était préférable de s’arrêter. Le peloton était d’accord avec nous et a fait de même. »

Polémique autour de Michael Valgren

DSC_0715

Une quinzaine de kilomètres plut tôt, Michael Valgren, un autre coureur de la formation Team Cult Energy rejoint la voiture de son directeur sportif. « Je suis allé lui parler de la technique de course. Avec le vent je n’entendais rien, je me suis agrippé à la voiture pour mieux comprendre ce qu’il me disait. On était alors dans une descente, explique-t-il, en poursuivant : 15 kilomètres après j’apprends par les commissaires que je suis exclu pour avoir triché. Je n’étais pas d’accord et j’ai continué de rouler encore un peu. » C’est l’équipe Christina Watches qui a alerté les commissaires.


« Je n’ai jamais rien vu de tel, c’est un véritable scandale »
, s’est exprimé Claus Hembo, le directeur sportif de Christina Watches, au sujet du barrage quelques minutes plus tard sur la ligne d’arrivée. Michael Valgren a créé la polémique. L’équipe de Claus Hembo est persuadée que la Team Cult Energy a stoppé la course suite à l’exclusion de Valgren. Quelques coureurs pensent à une certaine forme de jalousie en raison des bons résultats de la Team Cult Energy. Le reste du peloton lui, affirme s’être arrêté pour des raisons de sécurité. Encore aujourd’hui l’affaire fait débat dans le milieu cycliste danois.

L’équipe Team Cult Energy s’était illustrée en Bretagne l’année dernière en juillet, en remportant le classement par équipes du Kreiz Breizh Elites, ainsi que le classement général avec André Steensen et ses deux victoires d’étapes.

André Steensen, Michael Valgren,  Patrick Clausen au Kreiz Breizh Elites 2012 | © Marie Tiburce

André Steensen, Michael Valgren, Patrick Clausen au Kreiz Breizh Elites 2012 | © Marie Tiburce

About Marie Tiburce

Laisser un commentaire

Scroll To Top