Home / Politique / Contre les couacs le gouvernement choisi le silence
Contre les couacs le gouvernement choisi le silence
Jean-Marc Ayrault - © Yves Malenfer-Matignon

Contre les couacs le gouvernement choisi le silence

Comment éviter les couacs à répétition au cœur du gouvernement ? Pour Jean-Marc Ayrault la solution se trouve dans un verrouillage complet de la communication des ministres qui sont dans l’obligation de valider toute demande d’interview.

C’est dans un courrier révélé par Libération que le Premier ministre demande, via le chef du département presse-communication de Matignon Jérôme Batout, que les nouvelles règles sont fixées.

Assurer une coordination d’ensemble

Ne plus faire de pas de travers, avoir un discours cohérent, qui ressemble à la ligne du gouvernement et éviter les polémiques, comme la dernière en date : les Roms. Dans la lettre, Jérôme Batout indique la marche à suivre : «Le schéma est le suivant : lorsque votre ministre reçoit une invitation pour un passage média (radio, télé, presse écrite papier ou internet), vous nous informez au préalable, avant de donner un accord au média».

Une validation par étapes qui devrait permettre au gouvernement d’avoir une cohérence dans ses déclarations, comme l’a demandé François Hollande en Conseil des ministres.

Pertinence

Tentant de justifier cette nouvelle norme dans la communication globale du gouvernement face au média, Jérôme Batout indique que cette stratégie permettra, en centralisant toutes les demandes médias « d’évaluer la pertinence du projet de média au regard de l’ensemble des passages médias déjà programmés, et de l’actualité ».

Toutefois, comme pour rassurer les ministères, il est indiqué que les demandes devraient être validées dans la plupart des cas.

La lettre de Jérôme Batout

Bonjour à toutes et à tous,

Ce matin en Conseil des ministres, le Président de la République et le Premier ministre ont appelé au renforcement de la coordination de la parole gouvernementale. En tant que conseillers com/presse, il nous revient de concrétiser un aspect de cette demande, sous la forme d’une meilleure coordination des passages médias des ministres.

Chaque ministre reçoit des invitations de médias, et il prend aussi l’initiative d’en susciter. Jusqu’ici, vous préveniez le SIG de ces passages et en retour vous receviez chaque jour une grille médias des ministres. De cette manière vos ministres savaient dans quel contexte média ils s’exprimaient.

Ce dispositif a des avantages, mais ne permet pas une coordination d’ensemble. Il est le constat des passages médias mais il n’offre pas de faculté de coordination. Nous devons l’améliorer.

Le schéma est le suivant : lorsque votre ministre reçoit une invitation pour un passage média (radio, télé, presse écrite papier ou internet), vous nous informez au préalable, avant de donner un accord au média. Lorsque votre ministre envisage de susciter un passage média, vous nous informez avant de prendre l’attache du média.

Recevant les informations des uns et des autres, nous aurons la possibilité d’évaluer la pertinence du projet de média au regard de l’ensemble des passages médias déjà programmés, et de l’actualité. En fonction de cette appréciation, le passage sera validé — c’est ce qui arrivera dans la plupart des cas.

Dans la pratique, les choses se passeront ainsi : vous enverrez un message à mon adresse avec en tête de l’objet le hashtag #grille, et vous préciserez dans le corps du message les détails pertinents sur le projet.

Vous recevrez ensuite un message de ma part dans un délai aussi rapide que possible afin de vous permettre de pouvoir répondre dans les temps aux invitations. Je veillerai à ce qu’une réponse vous soit donnée en toutes circonstances, notamment lorsque votre demande sera pour des raisons compréhensibles très rapprochée du projet de passage média (ex. invitation à une matinale pour le lendemain).

Cette démarche de coordination des passages médias ne remet pas en question la ligne décidée cet été s’agissant des tribunes ou des interviews écrites. Il n’y a pas de relecture systématique par Matignon, même si, comme je vous l’avais dit fin juin, il vous appartient d’apprécier si une relecture est souhaitable. Le cabinet du Premier ministre sera toujours à votre disposition pour cela.

Je profite de ce message pour évoquer une autre initiative. Avec la rentrée parlementaire de cette semaine, plusieurs d’entre vous ont manifesté le désir que le groupe que nous formons se retrouve à Matignon, pour parler travail bien sûr, et pour faire la connaissance de celles et ceux qui nous ont rejoints depuis notre dernière rencontre. Je vous propose donc de venir mercredi 9 octobre à 19 heures à Matignon pour un moment d’échanges informels.

A vous, Jérôme Batout, conseiller spécial du Premier ministre, chef du pôle Stratégie, médias, communication

About Christophe Segard

Mordu de politique, d'économie, de cinéma et de musique. Co-fondateur du Phare Ouest Retrouvez moi dans l’œil du Phare : http://ow.ly/nA5TD

Laisser un commentaire

Scroll To Top