Home / Faits-divers / Coup de feu à Libération. Chasse à l’homme dans Paris
Coup de feu à Libération. Chasse à l’homme dans Paris
Crédit photo : Twitter

Coup de feu à Libération. Chasse à l’homme dans Paris

Un homme armé a fait irruption au siège de Libération ce lundi matin, tirant plusieurs coups de feu. Il a gravement blessé un assistant photographe.

17h : La première photo du tireur présumé

La première photo du tireur présumé de Libération / Crédit photo : Twitter

La première photo du tireur présumé de Libération / Crédit photo : Twitter

16h : L’homme qui a tiré les coups de feu à Libération est probablement le même que celui qui s’est introduit à BFMTV. Il aurait pris en otage un chauffeur de taxi et forcé à le déposer devant l’hôtel Georges V. Il serait armé d’un fusil de chasse et de grenades.

La victime a été atteinte au thorax et à l’abdomen. Son pronostic vital est engagé, précise-t-on de source policière.

 

12 h 30 : Un homme tire des coups de feu devant la tour de la Société générale à la Défense, sans faire de blessé. Aucun rapprochement entre les deux événements pour l’instant.

12 h27 :  Selon Fabrice Rousselot, le directeur de la rédaction, des similitudes entre le tireur de BFM et celui-ci sont évoquées. Il s’agirait d’un homme d’une quarantaine d’années, équipé d’un gilet pare-balle. Il n’aurait pas prononcé un mot avant son forfait.

« Je suis arrivée et j’ai vu un homme au sol avec du sang partout qui se tenait le ventre. J’ai croisé mes deux collègues de l’accueil qui étaient blêmes et qui m’ont dit : on vient de se faire tirer dessus, on s’est cachés derrière l’accueil« , a raconté Anastasia Vécrin, en charge des pages Rebonds du journal.

La réaction de la direction de Libé :

 

 

 

Le tireur introuvable

Un périmètre de sécurité a été dressé autour du siège de Libération, dont l’accès a été bouclé. La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a été saisie de l’affaire. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’est rendu sur place ainsi que la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti.

Les mêmes cartouches qu’à BFMTV

Vendredi matin, le siège de la télévision BFMTV avait été attaqué. Aucun lien n’est pour l’instant établie entre les deux affaires.
Cependant, d’après LCI, les cartouches utilisées à Libération seraient les mêmes que celles retrouvées à BFMTV, mais l’information n’a pas été confirmée.

« On est les témoins horrifiés d’un drame. Quand on entre avec un fusil dans un journal, dans une démocratie c’est très, très grave, quel que soit l’état mental de cette personne« , a déclaré le directeur de publication du journal, Nicolas Demorand, qui tiendra une conférence de presse au siège de Libération à 18h.

Des policiers devant le siège des médias nationaux

« Si les journaux et les médias doivent devenir des bunkers, c’est que quelque chose ne tourne pas rond dans notre société« , a-t-il ajouté.

 

 

 

About Anthony Fouchard

Laisser un commentaire

Scroll To Top