Home / Économie / Report de l’entrée en vigueur de l’écotaxe poids lourds au 1er janvier 2014
Report de l’entrée en vigueur de l’écotaxe poids lourds au 1er janvier 2014
Portique Ecotaxe de Guiclan | via Twitter

Report de l’entrée en vigueur de l’écotaxe poids lourds au 1er janvier 2014

Les ministres des Transports Frédéric Cuvillier et du Budget Bernard Cazeneuve ont annoncé, jeudi, un report au 1er janvier 2014 de l’écotaxe pour les poids lourds. Elle devait entrer en vigueur le 1er octobre.

Le Gouvernement a achevé ces derniers jours les vérifications visant à s’assurer du caractère pleinement opérationnel du système livré par son partenaire ECOMOUV’, chargé de la conception du dispositif destiné à la collecte, à l’information et au contrôle automatique de l’écotaxe poids lourds. Mais il semble que la technique ne soit pas encore au point, il s’agit du deuxième report de cette taxe. Dans un communiqué, les deux ministres invoquent des «dysfonctionnements persistants» et pointent notamment du doigt «le manque de préparation du dispositif et d’anticipation des difficultés sous le précédent gouvernement».

Le Gouvernement souligne, dans son communiqué, que les retards accumulés dans la mise en œuvre de l’écotaxe s’expliquent largement par « le manque de préparation du dispositif et d’anticipation des difficultés sous le précédent gouvernement« .

Un péage pour les routes gratuites !

Autostrade, société mère d’Ecomouv, se doit d’enregistrer les poids lourds circulant en France. Actuellement seuls 20 000 camions avaient été enregistrés sur les 600 à 800 000 concernés. Équipés d’un boîtier électronique, les poids lourds seront automatiquement enregistrés lors des passage sous les portiques mis en place sur le réseau national par Ecomouv.

Lancée par la précédente majorité lors du Grenelle de l’environnement et votée en avril dernier, l’écotaxe, dite «taxe poids lourds», doit s’appliquer à tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes, circulant sur le réseau national non payant, selon des barèmes kilométriques. Au total, 15 000 kilomètres de routes sont concernés et les transporteurs devraient débourser au total 1,2 milliard d’euros par an.

Mais comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le gouvernement a prévu dans sa loi, d’imposer des taux de majoration, qui obligent les professionnels du transport à augmenter leurs prix et donc à répercuter la taxe sur leurs clients…

About Christophe Segard

Mordu de politique, d'économie, de cinéma et de musique. Co-fondateur du Phare Ouest Retrouvez moi dans l’œil du Phare : http://ow.ly/nA5TD

Laisser un commentaire

Scroll To Top