Home / Économie / Les Français estiment payer trop d’impôts
Les Français estiment payer trop d’impôts
Impôt - © Stéphane DEMOLO

Les Français estiment payer trop d’impôts

Bien que les Français estiment normal et citoyen de devoir payer des impôts ils trouvent qu’ils en paient trop. C’est le constat d’un sondage réalisé par Ipsos Public Affairs sur le Français et l’impôt.

Dans ce sondage, publié ce lundi par Le Monde, BFMTV et la «Revue française des finances publiques», 57% des Français estiment que payer ses impôts est un acte citoyen, participant ainsi à l’effort collectif pour le pays. Mais pour 43% ils n’y voient pas d’acte citoyen et un quart le rejette purement et simplement.

La place des impôts

Les impôts s’accumulent mais ne se ressemblent pas et dans l’esprit des Français ils ne tiennent pas tous la même place. Si certains impôts sont largement acceptés, d’autres peinent à trouver une place dans le cœur des Français.

L’impôt de solidarité sur la fortune est accepté à 83%, tenant ainsi une bonne place dans le classement des impôts acceptés, comme celui sur la société (77%), celui sur le revenu (76%) ou encore celui concernant les alcools ou le tabac (74%).

D’un autre côté, des impôts comme les droits de succession ou la CSG sont jugés illégitimes.

Tous coupables

Les Français acceptent le principe de l’impôt, mais 72% estiment qu’ils sont trop élevés et pèsent trop sur les classes moyennes.

Et dans le cas des politiques économiques et de la pression fiscale le coupable reste le politique : de droite comme de gauche. Dans les faits, les Français jugent que les impôts sont en constante augmentation depuis 20 ans, que la droite ou la gauche soit au pouvoir. D’ailleurs, ils sont 60% à estimer que les impôts avaient déjà augmentés avant le mandat de François Hollande.

Et le ras-le-bol fiscal gronde chez les Français. 79% des personnes condamnent la politique fiscale actuelle, la trouvant injuste et inefficace pour réduire les dettes et les déficits de l’État. Bien pire pour le gouvernement Hollande : 80% des sondés trouve cette politique non conforme aux engagements de campagne. Quant à la pause fiscale prévue pour 2015 c’est 85% des personnes qui n’y croient pas.

Plus de la moitié des personnes interrogées (54 %) estime que la fiscalité, au lieu de réduire les inégalités sociales, contribue à les aggraver. Et pour 51 % des sondés, il y a trop de gens qui profitent du système.

Sondage réalisé du 7 au 10 octobre 2013 auprès de 967 personnes interrogées par internet selon la méthode des quotas, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

About Christophe Segard

Mordu de politique, d'économie, de cinéma et de musique. Co-fondateur du Phare Ouest Retrouvez moi dans l’œil du Phare : http://ow.ly/nA5TD

Laisser un commentaire

Scroll To Top