Home / Les dossiers de la rédaction / Portraits d’Humanitaires
Portraits d’Humanitaires

Portraits d’Humanitaires

C’est des rencontres rares, celle que l’on garde dans un écrin. Celle de ceux qui vous offrent un instant de vie, une passion, une découverte. Les bénévoles de l’association AHJV France sont de cette trempe : le partage sans limite, le cœur dans le creux de la main.

Alors avec eux nous allons partir à la découverte d’histoire, de paysage d’un pays. C’est l’histoire de jeunes humanitaires, partis dans un coin de l’Afrique pour aider les populations dans le besoin. C’est l’histoire de personnes comme vous, comme moi, qui, un jour, décide de partir à l’aventure.

Nicolas

Nicolas COUTURIER

Comment peut-on décrire une expérience comme celle-ci ? C’est impossible, le bonheur qu’on y gagne est indescriptible. Bon je vais tout de même essayer.

Pour ma part c’était ma première expérience en Afrique de l’ouest, on a donc avant de partir inévitablement certaines appréhensions ; va-t-on bien s’adapter ? Comment va-t-on être accueilli ? Suis-je finalement prêt à vivre une telle expérience ? Et bien d’autres encore. Et puis on prend l’avion et c’est parti !

A l’arrivée, j’ai été accueilli immédiatement devant l’aéroport, déjà une satisfaction quand on sait que certaines associations sont frauduleuses et que des volontaires se retrouvent seuls une fois arrivés ! Mais là bien au contraire, j’ai été accueilli les bras ouverts et avec un grand sourire par deux membres de l’association, Marco et la charmante Hilda. Puis arrivent vite les présentations avec tout les membres, suivi d’une petite soirée festive pour mettre bien à l’aise, faire connaissance avec tout le monde, et montrer l’extrême bonne entente au sein de l’association. On se sent immédiatement intégré dans le groupe !

Le temps d’être bien installé et enfin les réunions de travail arrivent, bien sûr les membres ont déjà un programme mais ils veulent absolument être sûr que les missions prévues concordent avec les attentes des volontaires, c’est tout à leur honneur !

Au fil des actions (lutte contre le sida, rénovation, aides aux orphelinats…) on découvre une population avec un cœur énorme, avec des principes dont on devrait bien s’inspirer, et vraiment reconnaissante de notre passage. On apprend également à connaître chaque membres de l’asso, tous avec une énorme personnalité qui fait plaisir à voir; bon je ne vais pas parler de chacun parce que là j’aurais des pages à écrire, en tout cas ce sont des personnes plus attachantes les unes que les autres ! Et qu’est-ce qu’on se sent bien quand on voit tout le monde avec un sourire jusqu’aux oreilles !

Bref c’est une expérience inoubliable, on en revient avec une vision du monde différente et on s’aperçoit qu’il ne faut pas se fier aux médias, leurs visions est déformée. Pourquoi? Tout simplement parce qu’ils n’ont pas eu la chance de vivre au sein de la population et de s’apercevoir de la réalité des choses.

Comme je le disais au début, impossible de décrire tout ce bonheur, toutes ces émotions, toutes ces inoubliables rencontres. Et bien sûr des rencontres avec lesquels on garde contact tout au long de sa vie. Je ne préfère pas décrire mes sentiments, les mots trahissent la pensée, tout est dans le cœur…

NolwennNolwenn NEDELEC

J’avais vraiment hâte de retourner faire un séjour au Togo, toute l’équipe de l’Ahjv Togo me manquait énormément. Je n’ai vraiment pas été déçue de mon deuxième séjour la bas !

J’ai découvert la clinique de Vogan. Il y a là bas une équipe de soignants très motivés, La clinique du pasteur m’a permis de voir des plaies qu’en Europe nous ne voyions pas ou très peu. Ca a parfois été dur, les togolais ne montrent que rarement lorsqu’ils ont mal, et quand j’ai vu certaines personnes avec des plaies incroyables qui rigolaient et blaguaient avec nous pendant que nous faisions le pansement, ca donne un sacrée leçon de vie ! Les passages dans les villages pour les soins m’ont montré un côté de la vie togolaise que je n’avais pas eu l’occasion de voir lors de mon précédent séjour. Un côté plus pauvre encore que dans les villes mais les gens que j’ai rencontré la bas sont tous aussi accueillant et agréables !

De retour à Tsévié, nous avons passé une journée dans le village de Kouniko. Certaines images restent gravée en moi, comme ce « pont » à traverser avec de l’eau jusqu’au dessus des genoux, cette petite fille qui n’avait jamais vu de « yovos » (blancs) et qui s’est mise à pleurer quand elle nous a vu, heureusement cela n’a pas duré, elle n’a pas mis longtemps à danser avec nous au son du djembé ! Nous avons été accueillis par tous les villageois qui avaient sortis de chez eux tous les canapés,  fauteuils et bancs pour que nous puissions tous nous assoir en cercle sous l’arbre de la place du village. Entourée des membres de l’Ahjv Togo et des habitants de Kouniko, nous avons passé une journée magnifique où leur générosité envers nous m’a fait chaud au cœur.

L’équipe de l’Ahjv Togo est vraiment motivée pour aider la population togolaise, une fois sur place personne ne pourrait en douter ! Ce deuxième voyage m’a vraiment confirmé ce que je pensais : l’Ahjv est une grande famille qui fera tout ce qui est nécessaire pour améliorer le quotidien de leurs concitoyens et ça fait vraiment plaisir de voir des jeunes qui sont motivés à ce point ! Ils essayent vraiment de changer le monde à leur échelle et je suis sure qu’ils y arriveront !

Cette année j’ai vraiment eu la confirmation que tous les togolais sont de grands généreux, même s’ils ne nous connaissent pas ! Que ce soit à Kouniko, au Pic d’Agou, à Kpalimé, Tsévié, Vogan partout où nous sommes passés, nous avons été accueillis à bras ouverts.

Ce deuxième séjour a été pour moi un véritable bonheur ! Même si ce séjour a été ponctué par un accident à moto pour un membre de l’Ahjv Togo et moi, je pense que personne ne pourras m’empêcher d’y retourner une troisième fois ! De retrouver là-bas une grande famille qui me manque énormément lorsque je suis en France !

Léna

Léna SIMONNEAUUn mot clef pour résumer cette aventure : l’authenticité !

Première expérience en travail volontaire à l’étranger et première découverte avec le « berceau de l’humanité »… On comprend toute la beauté de ce continent lorsqu’on partage le quotidien avec des locaux. C’est une bonne manière d’approcher un pays et de comprendre son mode de vie et ses enjeux.

Mes inquiétudes de départ se sont  donc vite envolées pour laisser place à l’hospitalité et à la bonne humeur ! L’accueil s’est fait aux sons des percus et chants du pays, tout cela agrémenté par le  traditionnel Sodabi  (la boisson typique !) et le Foufou (plat local). On se sent rapidement intégré dans cette grande famille !

J’ai accompagné l’association pendant un mois sur des missions d’éducation,  de soutien scolaire et d’animation.  Mon programme était établi dès mon premier jour et pouvait s’adapter, se moduler selon mes envies…  toute l’équipe s’est impliquée et était soucieuse pour que mon  séjour se passe dans les meilleures conditions.

J’ai participé au soutien scolaire dans une école : j’accompagnais une tata dans son programme pédagogique et nous nous rendions  deux après-midi par semaine dans un orphelinat pour l’animation et le soutien scolaire. Beaucoup de sourires, de sympathie, de générosité et de complicité ! On vient dans l’objectif de donner et d’apporter notre aide et on a le sentiment de recevoir beaucoup plus !

Pas évident de retranscrire un mois d’aventure tellement chaque journée était constructive…Découvrir matin après matin la chaleur locale : les discussions, l’indestructible beauté de la nature, les fous rires échangés, les sourires sur les visages, l’hospitalité omniprésente, la simplicité, une gentillesse à l’état brut. Et profiter du temps qui ici passe sagement, ses  bruits, ses odeurs,  son ambiance …Beaucoup d’humilité au travers de toutes ces rencontres … Ça réchauffe le cœur et donne beaucoup d’espoir à notre humanité !

Cette expérience de courte durée était une première étape et  elle continue de résonner  chaque jour.

Léna SIMONNEAU

Tout simplement merci à cette GRANDE équipe et à leur engagement au quotidien: Sino, Marco, Cléa, Pierre, Hermani, Charles, Etiam et également à mi amiga « yovo » Emma et à toutes les personnes que j’ai croisé sur ma route : La tata Yawa, les enseignant(e)s de l’école, les femmes de la cours d’école et leurs délicieux plats, les familles et amis des membres de l’asso et à tous les autres !  MERCI !

« Santé, bonheur, chaleur et bonne humeur à tous » comme on le disait si bien !

Ce témoignage est  aussi un message d’invitation pour toutes ces personnes désireuses de s’engager…  Le domaine de la solidarité est parfois malheureusement sources d’escroquerie, il est donc important de valoriser ces assos sérieuses et actives, telles l’AHJV, pour qu’elles poursuivent leur développement et  leurs actions pour faire avancer les droits de tous!

Comme le disait un Grand Monsieur : « Get up ! Stand up ! Stand up for your rights »

Et comme on dit à l’AHJV : Osons pour sauver !

CédricCedric SCHULTZ

Je suis arrivé à l’aéroport de Lomé un lundi soir. Accueil par Coco, président de l’asso au Togo et Meck un des membres. Présentation rapide, on monte dans un taxi direction la maison mère à Tsévié. Arrivé à la maison, tous les membres de l’asso nous attendent pour l’accueil officiel. Une douzaine de personne est là. Présentation officiel, de chacun des membres. Très bon accueil de la part de tous. Bonne idée que cette présentation. Je suis tout désorienté, je n’arrive pas a retenir les noms mais la première impression est bonne.

La première semaine sera dédiée à la découverte de ce nouvel environnement, des familles de chacun et à la présentation du projet qui commencera réellement la semaine d’après. C’est une bonne semaine d’acclimatation, très utile pour se sentir de suite a l’aise. Chaque membre de l’association est au petit soin, ce temps permet aussi de connaitre chacun personnellement.

Le projet débute la deuxième semaine réellement. Nous partons pour Vogan avec 4 des membres de l’association, Pierre, Marco, Romaric et Meck. Notre projet sera principalement accès sur la santé et les soins à la population locale. Les semaines se partagent un jour sur deux dans une petite  Clinique, et l’autre en itinérant sur les villages environnant.

Le travail à la clinique consiste à faire d’une part des consultations et d’autres part, et c’est le plus gros du travail la bas, à faire les soins de pansements. La clinique est tenue par un pasteur ghanéen qui, grâce à des relations étroites avec des américains, permet à la population d’avoir accès aux premiers soins à moindre coût. Notre travaille la bas se déroule de 8h à 13h en compagnie de Ambroise, infirmier responsable de la structure. Nous voyons chaque matin une trentaine de patient.

Le travaille itinérant  lui consiste à aller en moto de village en village afin de soigner les plaies de personnes ne pouvant venir jusqu’à la clinique. La aussi nous travaillons de 8h a 13h en compagnie d’Ambroise. Ce travaille itinérant a été passionnant par la richesse des relations avec les villageois. Il m’a permis d’aller au plus prés de la population, de découvrir leur mode de vie et les difficultés quotidiennes qu’ils rencontraient.

L’équipe soignante de la clinique, Ambroise, Coco, Anita et bien entendu le Pasteur, m’ont intégré immédiatement. Cette collaboration pendant 1 mois a permis de nombreux échanges, avec une vraie écoute de la part de chacun. Ceci est important car ce genre d’expérience doit nous amener à évoluer l’un et l’autre dans notre façon de travailler. C’est pour moi le but d’une action humanitaire. Je suis ravi d’avoir pu apprendre de chacun et je sais que j’ai pu faire passer aussi des techniques de soins qui seront utiles à la Clinique.

Les après midi sont consacrés à l’animation et la sensibilisation.

L’association AHJV a de nombreux projets visant évidemment les jeunes. Elle propose des animations dans les écoles pour divertir les plus jeunes, leur faire faire un peu de sport. Cet exercice, beaucoup plus difficile qu’il n’y parait est  réalisé avec excellence par mes compagnons de route. Rien qu’à voir les yeux des enfants quand Marco, Pierre, Romaric et Meck  arrivent dans la cour de l’école on comprend tout de suite qu’il y a une réelle attente et un vrai besoin de la part de ces petits frères. C’est que la vie est dure au Togo, même quand on est tout petit. L’animation n’étant pas mon truc et ne voulant pas laisser les membres de l’asso  travailler seul, on décide tous ensemble de monter un projet sur une sensibilisation à l’hygiène : importance du lavage des mains, de la propreté de l’environnement et rappel sur les principales maladies rencontrées.  Nous passerons donc nos après midi à aller dans les classes pour délivrer notre messages et bien entendu divertir un peu les enfants. Nous décidons aussi d acheter des panières en guise de poubelles pour la cour de l’école et des seaux à mettre devant chaque classe pour que les élèves puissent se laver les mains.

Mon projet aura duré 5 semaines à Vogan.

La dernière semaine, retour à Tsévié, petit passage au village isolé de Kouniko, pour apporter quelques vêtements et visite touristique de Kpalimé avec ses cascades et son pic.

Cette expérience a été pour moi aussi humanitaire qu’humaine tout simplement.

Certes mon travaille la bas a été utile et enrichissant professionnellement, mais c’est personnellement que j’en retire le plus. Les membres de l’association AHJV m’ont permis de découvrir et de partager leur culture, totalement différente de la mienne. Ils ont partagé avec  moi leurs difficultés et leurs joies avec toute leur bienveillance et leur gentillesse. Ils sont  ouvert d’esprit, attentionnés, combatifs vis-à-vis de leur projet. Ils ont faits de cette aventure une expérience inoubliable. Le Togo est un pays qui est immobilisé dans sont développement par un gouvernement quasi totalitaire et  largement corrompu. C’est un pays qui possède des richesses mais malheureusement rien n’est fait pour aider la population à avancer. C’est grâce à des associations comme l’AHJV que des petits pas en avant sont possibles.

Julie

Difficile de décrire une expérience aussi enrichissante, elle se vit !!

J’ai décidé de partir au Togo pour voir du pays, pour me sentir utile et déconnecter. Et je suis revenue conquise, un peu changée, avec plus d’amis et plus que ravie de ses 3 semaines intenses.

Comme les garçons d’AHJV m’ont dit en arrivant, 3 semaines c’est comme 3 secondes : Véridique !

Chaque jour est une découverte humaine, culturelle, sensorielle, riche sur tellement de points toujours bien entourée par une équipe débordante d’énergie et d’idées. Les membres de l’association ont su m’intégrer très rapidement, m’ont permis de découvrir le pays, les coutumes, les mœurs tout en me protégeant, et en me préparant pour ne pas me choquer.

Mon chantier était l’animation et la distribution de cadeaux pour Noël pour les enfants, et ce Noël restera gravé avec tous les sourires et la complicité que les enfants ont bien voulu me donner.

L’hospitalité et la générosité des membres de l’association comme les habitants des villages ou nous sommes allés sont une grande leçon de vie, et un cadeau précieux qu’il faut mettre en valeur.

Chaque jour n’a été que rigolade, joie, danse, générosité, don de soi, confidence, partage, une parenthèse dans une vie qui reste inoubliable.

Chaque séjour est différent, mais je recommande à toutes les personnes qui hésitent de tenter l’aventure les yeux fermés !

Et si vous partiez ?

Nolwenn, la présidente nous donne les conseils pratiques ainsi que le déroulement type d’une mission. Pour que vous sachiez comment va se dérouler votre séjour avec l’association au Togo, voici donc un aperçu du déroulement des missions. Il faut savoir que chaque mission et chaque volontaire étant différents, il ne faut pas s’attendre à ce que votre voyage se déroule à 100% comme il est décrit ici.

Voici les quelques conseils de Nolwenn pour bien préparer votre voyage au Togo :

  • Vérifier votre passeport, il doit être valable au minimum 6 mois après votre retour en France (si vous n’en avez pas, il faut demander son passeport dans la mairie de votre ville, il est maintenant délivrer en une quinzaine de jours, il est valable 10ans).
  • Prendre rendez vous auprès des services de vaccinations internationales. Il en existe un par département. Dans ces centres, vous aurez une visite médicale auprès d’un médecin qui vous donnera des « conseils aux voyageurs » et vous fera les vaccins qui vous manques. Certains vaccins comme celui de la fièvre jaune sont obligatoires ou très fortement conseillés comme celui de la fièvre typhoïde, de la méningite ou encore des hépatites.
  • Réserver votre billet d’avion. Il existe différentes compagnies qui vont jusqu’à Lomé. Les tarifs varient suivant la compagnie et vos dates de séjours. Certaines compagnies aériennes sont moins réputées que d’autres, c’est pourquoi nous conseillons à nos volontaires Air France, Royal Air Maroc ou encore Brussel Airline. Si vous prenez votre billet très en avance par rapport à votre voyage les tarifs seront plus bas.
  • Acheter votre visa. Pour cela, il vous faudra aller sur le site internet du Consulat Togolais à Paris. il vous faudra choisir le visa en fonction de votre durée de séjour et si vous souhaitez faire des passages dans les pays voisins (visa à entrée simple ou multiples). Veiller à ne pas vous y prendre trop tard, il faut compter une dizaine de jours pour envoyer le dossier et recevoir le visa. Si vous n’avez pas ce délai, il vous faudra choisir un visa express qui est plus cher ou attendre d’arriver sur place, le visa peut être acheté une fois à l’aéroport de Lomé, mais il y a toujours une certaine attente dans l’aéroport avant d’avoir le visa.

Une fois cela fait, vous êtes prêt à partir !

Lorsque vous serez arrivé à Lomé, voici comment cela se passera :

  • L’accueil du volontaire, il se fait en deux parties. Une équipe de 3 ou 4 membres vous accueillera à l’aéroport et vous ramènera à la maison de l’association à Tsévié (à 35km de Lomé). Le soir de votre arrivée, la seconde partie de l’accueil se déroulera lors d’une soirée où seront présents tous les membres de l’association togolaise. Vous aurez ainsi l’occasion d’être présenter aux membres et de passer une soirée au rythme du djembé et au son des chansons africaines.
  • La réunion de démarrage effectif de la mission : Cette réunion sera faite dans les 2jours suivants votre arrivée. Elle permet une présentation de l’association, de son bureau exécutif, des membres présents et de vous même. C’est lors de cette réunion que vous aurez connaissance du programme fait selon vos souhaits, vous aurez également la possibilité de modifier certaines choses si cela ne vous convenait pas. Elle vous permettra également de connaitre votre accompagnateur attitré, un membre de l’association qui sera à vos cotés lors des déplacements sur le lieu des missions ou les visites touristiques. Il vous aidera également à connaitre le mode de vie togolais.
  • La mission en elle même : Elle commencera quelques jours après votre arrivée. Durant ces quelques jours, vous aurez été avec 1 ou 2 membres de l’association vous présenter auprès des personnes que vous allez aider et vous faire visiter la ville que vous aller arpenter durant votre mission. Les missions se déroulent du lundi au vendredi. Les week-end sont réservés au repos et aux escapades touristiques. Les horaires des missions sont variables selon le thème que vous choisissez, par exemple certains centres de santé ne sont ouvert que le matin, certaines animations sont prévues sur les soirées (pour les soirées africaines) ou tôt le matin (pour éviter une trop forte chaleur lorsque l’on fait du sport).
  • Les escapades touristiques : Elles se feront sur les week-end ou sur une à deux semaines (suivant votre durée de séjour) réservées à cela. Suivant le temps dont vous disposez, vous pourrez aller voir Togoville, Kpalimé et ses cascades, Sokodé, Atakpamé ou encore Kara. A chaque escapade vous serez accompagné par au minimum un ou deux membres de l’association.

About Christophe Segard

Mordu de politique, d'économie, de cinéma et de musique. Co-fondateur du Phare Ouest Retrouvez moi dans l’œil du Phare : http://ow.ly/nA5TD

Laisser un commentaire

Scroll To Top