Home / Culture / Cinéma / Thor, le retour du Dieu Marvel
Thor, le retour du Dieu Marvel
Thor : Le Monde des Ténèbres - © Walt Disney

Thor, le retour du Dieu Marvel

Attention au coup de marteau avec le retour de Thor. Voici donc la suite de Thor et des Avengers, entre fin du monde et histoire d’amour, humour au compte goutte et action shootée à la Marvel.

A ne pas douter que Thor n’est qu’au début de ses aventures sur grand écran. Entre Chris Hemsworth, Nathalie Portam et Tom hiddleston, le casting est parfait pour une aventure homérique réussie.

Le nouveau film des studios Marvel, « Thor : Le Monde des ténèbres », basé sur le personnage de super-héros Marvel qui a fait sa première apparition dans le n°83 du comic book « Journey into Mystery » en août 1962, raconte la suite des aventures du puissant Avenger qui doit protéger la Terre et les Neuf Royaumes d’un mystérieux ennemi plus ancien que l’univers lui-même. Depuis le premier film « Thor », puis dans « Avengers », Thor se bat pour restaurer l’ordre dans le cosmos… mais un ancien peuple mené par le terrible Malekith refait surface pour précipiter l’univers dans les ténèbres. Confronté à un ennemi auquel même Odin et Asgard ne peuvent résister, Thor entame le plus périlleux et le plus personnel de ses voyages, au cours duquel il retrouvera Jane Foster et sera contraint de tout sacrifier pour sauver l’humanité.

Synopsis

Thor : Le Monde des ténèbres nous entraîne dans les nouvelles aventures de Thor, le puissant Avenger, qui lutte pour sauver la Terre et les neuf mondes d’un mystérieux ennemi qui convoite l’univers tout entier… Après les films Marvel Thor et Avengers, Thor se bat pour restaurer l’ordre dans le cosmos, mais une ancienne race, sous la conduite du terrible Malekith, un être assoiffé de vengeance, revient pour répandre les ténèbres. Confronté à un ennemi que même Odin et Asgard ne peuvent contrer, Thor doit s’engager dans son aventure la plus dangereuse et la plus personnelle, au cours de laquelle il va devoir s’allier au traître Loki pour sauver non seulement son peuple et ceux qui lui sont chers, mais aussi l’univers lui-même.

Les origines

En 1962, le désormais légendaire duo formé par Stan Lee et Jack Kirby publiait pour la première fois “The Mighty Thor” chez Marvel Comics, donnant ainsi naissance à un nouveau héros d’aventures inspiré du dieu scandinave au marteau. En dépit de la sonorité nordique des noms des personnages, l’histoire traitait de sujets universels qui font tourner le monde depuis la nuit des temps : l’impatience d’un fils désireux de prouver sa valeur à son père ; la jalousie mortelle d’un frère ; et l’amour d’une femme qui permet au héros de découvrir le monde sous un nouveau jour.

Forte du succès mondial de « Thor », l’équipe de « Thor : Le Monde des ténèbres » a une fois de plus puisé dans le riche univers de la mythologie scandinave et des comics. Le film met en scène une aventure des plus épiques et des plus spectaculaires. Une fois de plus inspiré de thèmes qui parlent à chacun d’entre nous, le film oppose le devoir et la famille aux aspirations personnelles et à l’amour. On y découvre un peuple confronté à un ennemi considéré depuis longtemps comme anéanti, mais qui menace désormais l’existence même de l’univers.

Thor : Le Monde des Ténèbres - © Walt Disney

Thor : Le Monde des Ténèbres – © Walt Disney

Kevin Feige, producteur de « Thor : Le Monde des ténèbres » et président des studios Marvel, déclare : “Stan Lee et Jack Kirby ont été très inspirés en se tournant vers la mythologie nordique pour créer un super-héros divin. Beaucoup de gens connaissaient la mythologie grecque et romaine, mais peu la mythologie scandinave. Lorsqu’on lit ces mythes, on se croirait dans l’univers Marvel, car ces dieux sont profondément humains en dépit de leurs pouvoirs et du fait qu’ils sont capables de provoquer des tempêtes et de déchaîner le tonnerre et la foudre. Ils sont confrontés à des problèmes familiaux à travers le conflit des frères Thor et Loki, et ont autant de défauts que nous ou que n’importe quel héros Marvel. Et c’est ce qui rend les personnages Marvel aussi attachants.”

À la fin d’Avengers, Thor a ramené Loki, son frère adoptif, sur Asgard pour l’y emprisonner après que ce dernier ait essayé de prendre le contrôle de l’univers. C’est à partir de ce point de départ que le producteur Kevin Feige, le producteur exécutif Craig Kyle, les scénaristes et l’équipe des studios Marvel ont imaginé la suite des aventures de Thor. Le scénariste Christopher L. Yost explique : “Nous voulions que son histoire évolue sur le plan personnel, mais également que les enjeux du conflit prennent une autre dimension.”

À propos de l’évolution du personnage, le réalisateur Alan Taylor déclare : “Dans le premier film, on a vu le prince impétueux qu’était Thor évoluer et mûrir, et cette transformation se poursuit dans ce film. Il se montre de plus en plus digne du pouvoir d’Odin. Il devient non seulement un homme, mais également un roi potentiel. Dans cette histoire, Thor mûrit et devient plus sérieux ; il doit renoncer à certaines choses et accepter de souffrir.”

Sur la route de Thor, l’équipe du film a placé un adversaire de taille : le terrifiant Malekith. Introduit en juin 1984 dans le numéro 344 du comic book, Malekith est le seigneur des Elfes noirs de Svartalfheim, l’un des Neuf Royaumes. Après avoir mené une guerre contre les Neuf Royaumes et avoir été vaincus par Asgard, tout le monde pensait que les Elfes noirs avaient disparu. Mais Malekith avait plongé sa planète et les derniers Elfes noirs en hibernation durant des milliers d’années, jusqu’à ce qu’il soit prêt à se venger et à faire une nouvelle fois basculer l’univers dans les ténèbres. Malekith et les Elfes noirs se révèleront être des ennemis redoutables qu’une histoire violente et personnelle lie à Asgard.

En créant « Thor : Le Monde des ténèbres », l’équipe des studios Marvel s’est appliquée à respecter le comic book de Stan Lee et Jack Kirby ainsi que ses nombreux fans, et à faire un film qui plaise non seulement aux fans du personnage, mais également à ceux de l’univers cinématographique Marvel.

Entre Dieux et Humains

Le rôle de Thor, le puissant dieu du Tonnerre, est à nouveau interprété par l’acteur australien Chris Hemsworth, ravi d’être de retour pour ce deuxième opus. Il déclare : “J’aime beaucoup jouer ce personnage. Le tout est de trouver le moyen de le faire évoluer à chaque fois davantage. Il faut s’assurer que le héros soit le moteur de l’action dès le début du film ; il ne doit pas arriver comme un cheveu sur la soupe à la fin pour sauver le monde. Il doit être présent tout au long de l’histoire. Thor ne sait pas très bien où est sa place : est-ce sur Terre auprès de Jane, ou sur Asgard ? À qui doit-il allégeance ? Il commence par ailleurs à prendre conscience de la part d’ombre qui accompagne la fonction de roi et du fardeau que représente le trône.”

Natalie Portman reprend le rôle de l’astrophysicienne ésotérique Jane Foster. L’actrice confie : “J’ai pris beaucoup de plaisir à prendre part à ce film et à retrouver Jane. C’est assez rare de pouvoir jouer le rôle d’une femme scientifique dans ce genre de films, c’est agréable d’être celle qui met le super-héros en valeur !”

Dans sa démarche scientifique visant à comprendre le fonctionnement de l’univers, Jane est une fois de plus secondée par Darcy Lewis – interprétée par Kat Dennings – l’excentrique et impertinente stagiaire qui a conquis le public dans le précédent film. Kat Dennings déclare : “Les spectateurs semblent apprécier Darcy. Moi-même, je l’aime beaucoup. Elle est née de mon imagination car elle n’apparaît pas dans les comics, le fait que les spectateurs l’aiment tant est donc incroyablement flatteur.”

Thor : Le Monde des Ténèbres - © Walt Disney

Thor : Le Monde des Ténèbres – © Walt Disney

Le talentueux acteur suédois Stellan Skarsgård vient compléter ce trio de scientifiques terriens dans le rôle d’Erik Selvig. Tout comme ses partenaires, il reprend le rôle qu’il interprétait dans « Thor ». La dernière fois qu’il est apparu dans l’univers Marvel, Erik Selvig était sous l’emprise de Loki dans « Avengers ». Cette expérience l’a traumatisé et c’est par hasard que ses anciens collègues le découvrent à la télévision nationale, déambulant à moitié nu sur le site préhistorique sacré de Stonehenge, dans le comté de Wiltshire, en Angleterre. À propos du tournage de cette scène embarrassante, Stellan Skarsgård déclare en riant : “Il faisait froid. Mieux vaut être bien couvert pour visiter Stonehenge. Le climat anglais n’est pas propice à l’exhibitionnisme !”

C’est avec plaisir qu’Anthony Hopkins, qui endosse à nouveau le rôle du dieu Odin, roi d’Asgard, a retrouvé ses partenaires dans « Thor : Le Monde des ténèbres ». Il commente : “J’ai beaucoup aimé tourner le premier opus avec Chris Hemsworth et Tom Hiddleston. Dans celui-ci, j’ai des scènes avec Natalie Portman, qui est magnifique et charmante, ainsi qu’avec Kat Dennings et Chris Hemsworth. C’est un vrai plaisir de travailler avec eux tant ils sont agréables et détendus.
“Je dois admettre que je ne connais pas très bien l’univers Marvel ni celui de la mythologie nordique, j’incarne donc Odin comme je le ferais de n’importe quel être humain, en lui conférant simplement un peu plus d’épaisseur. Je me suis laissé pousser la barbe, je prends un air que j’espère impressionnant et je fais mon maximum pour que cela reste le plus réaliste possible.”

Jaimie Alexander était également ravie de reprendre le rôle de Sif. Elle confie : “Je dois dire que Sif est l’un des personnages que j’ai pris le plus de plaisir à interpréter. C’est celui qui me ressemble le plus parmi tous ceux que j’ai pu jouer. C’est une bagarreuse et cela me plaît !”

Volstagg est à nouveau incarné par Ray Stevenson. L’acteur a beaucoup aimé approfondir l’histoire personnelle de son personnage asgardien, car avant que l’action ne s’intensifie, le film s’attache à décrire la vie sur Asgard. Il commente : “On voit Volstagg dans le cadre familial, ce qui constitue une grande surprise car il a des enfants espiègles et agités, ce qui est très drôle.”

Zachary Levi rejoint l’équipe du film dans le rôle de Fandral. L’acteur déclare : “J’aime beaucoup Fandral, il est différent de tout ce que j’ai pu jouer jusqu’à présent. Il parle avec l’accent anglais, il est on ne peut plus direct et c’est un bourreau des coeurs, un vrai Casanova. Cela me plaît beaucoup, c’est très amusant à jouer. C’est une sorte d’Errol Flynn.”

Également nouveau venu dans les protagonistes, Christopher Eccleston qui endosse le rôle de l’abominable Malekith. À propos du développement du personnage, l’acteur déclare : “Je souhaitais que Malekith possède le sens de l’humour car l’humour est une marque d’intelligence, et si l’on est face à un méchant intelligent, cela signifie que le héros doit être d’autant plus valeureux pour le vaincre.” C’est avec grand plaisir qu’Adewale Akinnuoye-Agbaje, qui incarne le double rôle des Elfes noirs Algrim et Kurse, a rejoint l’équipe de « Thor : Le Monde des ténèbres » pour interpréter ces deux personnages complexes. L’acteur explique : “Je pense que tous les enfants grandissent en s’identifiant à des super-héros de comics Marvel, et m’inscrire dans cette tradition a été pour moi un grand privilège.” Au sujet des personnages qu’il interprète, il déclare : “J’imagine qu’on peut dire qu’Algrim et Kurse sont de terribles créatures, des méchants absolus, mais à mes yeux il s’agit davantage des victimes de l’histoire. Après tout, leur planète et leur peuple ont été anéantis par les Asgardiens…”

Tom Hiddleston vient compléter le casting dans le rôle de Loki. L’acteur a pris beaucoup de plaisir à redevenir ce personnage. Il déclare : “En tant qu’acteur, « Thor : Le Monde des ténèbres » m’a donné l’occasion d’approfondir et d’atteindre une nouvelle dimension de la psychologie, de la réalité physique et de la capacité à ressentir des émotions de Loki. D’un côté, il s’agit d’un psychopathe excentrique qui sème le chaos, mais sur le plan humain, sa psychologie et la gamme de ses émotions sont très intéressantes, car il est très intelligent mais brisé. Ce film permet de déterminer où s’achève son héroïsme et où commence son machiavélisme.”

Thor : Le Monde des Ténèbres - © Walt Disney

Thor : Le Monde des Ténèbres – © Walt Disney

Dans le secret de Thor

« Thor : Le Monde des ténèbres » dévoile davantage les Neuf Royaumes, ce qui permet de mieux comprendre l’histoire et la complexité de l’univers de Thor. Les Neuf Royaumes sont issus de la mythologie nordique et font référence aux neuf mondes qu’abrite l’immense frêne Yggdrasil, un arbre-monde élément central de la cosmologie scandinave. Asgard occupe le sommet de l’arbre tandis que la Terre, baptisée Midgard, se situe au milieu. Dans « Thor », Yggdrasil était présenté comme une structure cosmique composée d’une série de trous de ver reliant les Neuf Mondes (ou royaumes) entre eux.

La médina d’Asgard est le plus grand décor jamais construit pour un film des studios Marvel. On peut se promener dans les rues de la ville et passer devant les commerces, les tavernes et le terrain d’entraînement.

Une équipe a survolé la chute d’eau de Dettifoss en Islande (la plus puissante d’Europe) afin de réaliser des prises de vues aériennes de la cascade sous tous les angles et de la reproduire sur ordinateur de manière réaliste pour l’intégrer à l’univers d’Asgard.

Le film a été tourné dans des endroits reculés d’Islande. Ne serait-ce que pour atteindre leurs hôtels, les membres de l’équipe ont dû faire plusieurs heures de route depuis l’aéroport. Et pour accéder aux paysages recouverts de cendres volcaniques qui servent de décor au monde des ténèbres, ils ont dû faire jusqu’à deux heures de route supplémentaires.

Si l’on observe attentivement la décoration de l’appartement londonien de Jane Foster, on découvre sur le piano une partition intitulée : “Thor, le dieu du Tonnerre”.

Les photos de Jane Foster enfant présentes dans son appartement ont été fournies par la mère de Natalie Portman. Elle conserve un classeur rempli de photos de sa fille à différents âges pour des occasions comme celle-ci.

Près de 30 marteaux, de poids et d’usages différents, ont été réalisés pour le personnage de Thor. Si le marteau original est fait d’aluminium, ses reproductions ont quant à elles été fabriquées dans divers matériaux ayant différents poids, dont une très légère pour les cascades. Parmi les 30, cinq marteaux ont été particulièrement utilisés dans le film. C’est le cas du “marteau lumineux”
qui émet de la lumière lorsqu’il est touché par la foudre.

Mjolnir, le marteau de Thor, n’est pas tout à fait identique à celui que le héros brandissait dans « Avengers ». Il paraît ici patiné par le temps, et le manche ressemble davantage à celui utilisé par le super-héros dans « Thor ».

L’inscription en runes scandinaves apposée sur le marteau de Thor signifie : “Quiconque brandit ce marteau, s’il en est digne, sera investi du pouvoir de Thor.”

Le chef accessoiriste Barry Gibbs et son équipe de 18 techniciens ont conçu et fabriqué 140 armes en l’espace de 10 semaines. Ils ont ensuite réalisé quatre exemplaires supplémentaires de chacune d’entre elles pour un total de 516 armes utilisées par les Maraudeurs dans les scènes de bataille. Et ce, avant même d’entamer la fabrication des armes principales de Thor, Odin, Volstagg, Heimdall, Sif et les autres.

Thor et Odin portent un seul et même costume tout au long du film. Chris Hemsworth, qui incarne Thor, a cependant eu besoin de 15 exemplaires du sien en raison de toutes les cascades et scènes d’action qu’il réalise, tandis qu’Anthony Hopkins, qui tient le rôle d’Odin, en avait 6.

Thor : Le Monde des Ténèbres - © Walt Disney

Thor : Le Monde des Ténèbres – © Walt Disney

David White, qui a conçu les Elfes noirs et les maquillages prosthétiques de « Thor : Le Monde des ténèbres », a imaginé et créé 40 costumes d’Elfes noirs en l’espace de 3 mois et demi avec l’aide de 100 techniciens. Leur caractère étrange est inspiré par divers éléments ethniques et tribaux.

Les cascadeurs et figurants qui incarnent les Elfes noirs ont dû suivre un entraînement afin d’adopter une démarche altière, car les Elfes noirs sont des êtres nobles. Le concepteur de prothèses David White y a contribué en créant un casque dont les ouvertures pour les yeux sont légèrement abaissées, obligeant ainsi les acteurs à lever le menton, ce qui leur confère une allure fière
et assurée.

Christopher Eccleston et Adewale Akinnuoye-Agbaje, qui incarnent respectivement les Elfes noirs Malekith et Algrim, ont dû apprendre par coeur leurs dialogues écrits dans un langage elfique créé spécialement pour le film.

« Thor : Le Monde des ténèbres » a été tourné entre octobre et décembre 2012 dans les studios anglais de Shepperton, dans divers quartiers de Londres – Greenwich, Wembley, la cathédrale Saint-Paul, Borough Market et Hayes –, à Bourne Wood dans le Surrey, ainsi qu’à Stonehenge dans le Wiltshire. Pour représenter le monde des Elfes noirs, Svartalfheim, l’équipe du film a choisi l’Islande pour ses paysages volcaniques noirs.

Avant d’envoyer des hélicoptères réaliser des prises de vues du quartier historique de Greenwich, en Angleterre, un paisible dimanche matin, l’équipe en charge des décors a déposé 4 000 lettres dans le quartier – 2 000 de chaque côté de la Tamise – afin d’expliquer aux habitants ce qui allait se passer.

Tourner sur le célèbre site historique de Stonehenge s’est révélé un véritable défi. Après avoir finalement obtenu la permission de l’English Heritage, l’équipe du film a découvert que de nombreuses règles et réglementations régissaient le tournage sur le site. Elle ne pouvait investir le lieu qu’en dehors des heures de visite normales. Le tournage a donc dû se dérouler très tôt le
matin avant l’ouverture, ce qui ne laissait que trois heures à l’équipe avant de remballer pour réaliser des plans larges une fois le site ouvert au public. S’agissant d’un site protégé, personne n’avait le droit de toucher ou de marcher sur les pierres, le tournage à Stonehenge a donc nécessité une organisation minutieuse.

About Christophe Segard

Mordu de politique, d'économie, de cinéma et de musique. Co-fondateur du Phare Ouest Retrouvez moi dans l’œil du Phare : http://ow.ly/nA5TD

Laisser un commentaire

Scroll To Top