Home / Culture / Cinéma / The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres. Nouvelle saga pour ados
The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres. Nouvelle saga pour ados
The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres - © UGC Distribution

The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres. Nouvelle saga pour ados

The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres est adapté du premier tome de la saga littéraire fantastique à succès The Mortal Instruments, de Cassandra Clare. Encore une fois c’est le bien contre le mal, les forces de l’obscur qui viennent mettre la pagaille dans le monde des ados.

La saga se compose au total de six tomes, dont cinq ont pour le moment été publiés (la sortie du sixième tome est prévue pour 2014). On peut donc s’attendre à avoir sur nos écrans une nouvelle saga du fantastique, dans la même veine que Twilight. Reste à savoir si le film aura plus de succès à l’export puisque ce dernier fonctionne si mal aux Etats-Unis que la production d’une suite a été suspendue.

Synopsis

New York, de nos jours. Au cours d’une soirée, Clary, 15 ans, est témoin d’un meurtre.Elle est terrifiée lorsque le corps de la victime disparaît mystérieusement devant ses yeux… Elle découvre alors l’existence d’une guerre invisible entre des forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres. Le mystérieux Jace est l’un d’entre eux. À ses côtés, Clary va jouer dans cette aventure un rôle qu’elle n’aurait jamais imaginé.

Un succès littéraire

En 2007, le premier tome de la série de romans d’aventures fantastiques The Mortal Instruments – 1. La Cité des ténèbres (Pocket Jeunesse, 2012, précédemment paru sous le titre La Cité des Ténèbres – La coupe mortelle), signé Cassandra Clare, nous permet de faire connaissance avec Clary Fray, une adolescente de 15 ans qui découvre sa vraie nature de guerrière. Dans l’univers imaginé par la romancière, la jeune fille se retrouve confrontée à des sorciers, des vampires, des loups-garous, des démons et de mystérieux Chasseurs d’Ombres, mi-anges, mi-humains, qui protègent en secret l’Humanité contre le Mal.

Les différents volets de la série ont été traduits en 36 langues avec plus de 22 millions d’exemplaires imprimés dans le monde. Véritable épopée couvrant plusieurs époques et se déroulant sur plusieurs continents, la série est suivie par des légions de fans dévoués avec lesquels Cassandra Clare est en constante relation via les réseaux sociaux.

La scénariste Jessica Postigo Paquette a été chargée de rédiger l’adaptation des trois premiers tomes de ce qui a déjà été conçu comme une potentielle franchise. « Quand j’ai lu The Mortal Instruments, je suis tombée amoureuse de Clary Fray », déclare la scénariste. « Elle est l’antithèse de la demoiselle en détresse. Elle est plongée dans un monde parallèle dont personne n’aurait pu imaginer l’existence et elle gère la situation avec beaucoup de bravoure. »
« J’apprécie aussi le réalisme du cadre urbain dans lequel l’action se déroule », ajoute-telle. « Clary vit à Brooklyn et sa vie n’a rien d’un conte de fées. On a toujours envie d’en apprendre d’avantage sur les personnages. »
Pour la scénariste, sa responsabilité première était de rester fidèle à l’auteure et aux fans des livres. « Il était très important pour moi de protéger le bébé de Cassandra », confie-t-elle. « C’est ainsi que je voyais les choses. J’ai tellement de respect pour le monde qu’elle a créé. Cette série de livres est très différente des autres romans fantastiques qu’il m’a été donné de lire. »

The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres - © UGC Distribution

The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres – © UGC Distribution

Elle a donc demandé conseil à la romancière tout au long de son travail d’adaptation. « Cassandra a été partie prenante de ce processus. Nous avons souvent fait appel à elle », avoue-t-elle.
Cassandra Clare a également aidé la production à mieux comprendre ses lecteurs. « Les fans ont manifesté beaucoup de soutien », déclare le producteur Don Carmody. « Je sais que l’implication de Cassandra y a largement contribué. Personne ne connaît mieux cette histoire qu’elle. Son aide a été essentielle pour le choix des acteurs et pour notre communication avec les fans. »

L’élaboration du scénario étant lancée, il restait à trouver le candidat idéal pour réaliser cette adaptation. « Nous avions un profil très précis en tête : un réalisateur rompu au genre, qui maîtriserait les éléments fantastiques du livre et les effets spéciaux et qui saurait créer un univers original. »

Harald Zwart venait de réaliser le remake de Karaté Kid (2010) avec Jaden Smith dans le rôle titre. Quand il rencontra les producteurs, ceux-ci comprirent qu’ils tenaient leur homme : il envisageait l’adaptation non pas à partir du genre dans lequel elle s’inscrivait, mais d’abord à partir des personnages. Le producteur Robert Kulzer déclare: « Harald était tombé amoureux des personnages et de l’univers de la série. Il souhaitait les recréer à l’identique. Il avait avec lui un classeur rempli de brouillons et de planches qu’il avait réunis. Il avait imaginé les personnages, les décors, la palette chromatique et même la musique, dans les moindres détails. »

Lily Collins est Clary Fray

« Clary Fray n’est qu’une adolescente ordinaire vivant à Brooklyn quand l’histoire commence », explique Lily Collins. « Mais, quand sa mère disparaît soudainement, elle doit partir en quête d’un objet sacré mis à l’abri de forces obscures. D’une fille comme les autres, elle devient une héroïne avec des responsabilités et de nouveaux pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas encore. Elle est en péril tout au long du film mais heureusement elle n’est pas seule dans sa quête. »
Fan de la série avant même d’être choisie pour le rôle, la jeune actrice a immédiatement accepté de jouer Clary. « Quand on commence à lire les livres, on ne peut vraiment plus s’arrêter », déclare-t-elle. « C’est là toute la beauté du travail de Cassandra. »

The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres - © UGC Distribution

The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres – © UGC Distribution

Lily Collins est une star montante à Hollywood. Elle s’est déjà fait remarquer dans de nombreux rôles et est rapidement devenue l’une des jeunes actrices les plus en vue de sa génération.
Elle a fait ses premiers pas devant la caméra en 2010 dans le film cité aux Oscars, THE BLIND SIDE : L’ÉVEIL D’UN CHAMPION (John Lee Hancock), aux côtés de Sandra Bullock, récompensée aux Oscars, et de Tim McGraw.
On a pu dernièrement la voir au cinéma dans STUCK IN LOVE (Josh Boone, 2012) et on la retrouvera prochainement dans THE ENGLISH TEACHER (Craig Zisk, 2013). En 2012, elle a également tenu le rôle-titre de BLANCHE NEIGE (Tarsem Singh), rejoignant une distribution de prestige qui comptait Julia Roberts en Reine maléfique. Elle a au préalable inscrit son nom au générique d’IDENTITÉ SECRÈTE (John Singleton, 2011) et de PRIEST (Scott Stewart, 2011).
En dehors du cinéma, Lily Collins a de nombreuses autres passions. Journaliste et présentatrice expérimentées, elle a couvert l’investiture du Président Obama pour la chaîne Nickelodeon et les conventions nationales des démocrates et des républicains pour le magazine Seventeen. Elle a également écrit pour le magazine Cosmogirl et a présenté les émissions « Hollywood Hang » et « Countdown to Kids’ Choice ! » (l’émission précédant la cérémonie des Kids’ Choice Awards en 2009) sur Nickelodeon, et « Live from the Red Carpet at the Oscars » sur E !.

Jamie Campbell Bower est Jace Wayland

Des millions de fans se faisaient une idée très précise de Jace, dont le destin est lié à Clary de multiples façons à travers la série. « Il nous fallait un acteur singulier. Nous avons contacté Jamie Campbell Bower parce qu’il a un côté légèrement éthéré et néanmoins menaçant qui nous semblait correspondre parfaitement au rôle », explique Robert Kulzer. « Quand il a fait un essai avec Lily, on a vu des étincelles. Sans exagération. »
« Le personnage de Jace est vif, séduisant, mystérieux et très insolent », déclare Lily Collins.
« Le personnage est arrogant », confirme son interprète. « Mais il a de bonnes raisons : il sait que son père était un grand Chasseur d’Ombres et Jace est lui-même très doué. Il sait également qu’il attire les femmes. Mais son arrogance est dangereuse car elle le pousse à prendre trop de risques. »

The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres - © UGC Distribution

The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres – © UGC Distribution

Jamie Campbell Bower est un des jeunes acteurs anglais les plus prometteurs du moment.
L’année dernière, il a reprit le rôle de Caïus, aux côtés de Robert Pattinson et de Kristen Stewart dans l’avant-dernier volet de la saga TWILIGHT, RÉVÉLATION, 2ème partie (Bill Condon, 2012), adaptée des romans de Stephenie Meyer, rôle dans lequel on avait déjà pu le voir dans les volets RÉVÉLATION, 1ère partie (Bill Condon, 2011) et TENTATION (Chris Weitz, 2009).
Il a par ailleurs incarné le Roi Arthur dans « Camelot », l’épique série canado-irlandaise tirée des romans arthuriens de Thomas Malory Le Morte D’Arthur et diffusée aux États-Unis sur la chaîne Starz et en France sur Canal + dès janvier 2012. Il y rejoint une distribution de prestige qui compte, entre autres, Eva Green, Joseph Fiennes et Claire Forlani. Au cinéma, il a tenu le rôle du comte d’Oxford jeune dans ANONYMOUS (Roland Emmerich, 2011), un thriller politique sur la véritable origine des œuvres attribuées à William Shakespeare.
Il a déjà à son actif plusieurs films acclamés par la critique et largement populaires auprès du public. Il a fait ses débuts dans la comédie musicale gothique de Tim Burton, SWEENEY TODD, LE DIABOLIQUE BARBIER DE FLEET STREET (2007), a joué Gellert Grindewald dans HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT – 1ère partie (David Yates, 2010), l’avant-dernier volet de la série, il est également apparu dans ROCK’N ROLLA (Guy Ritchie, 2008) et dans le film hollandais WINTER IN WARTIME (Martin Koolhoven, 2008).

Date de sortie : 16 octobre 2013, (2h 10min)
Réalisé par : Harald Zwart
Avec : Lily Collins, Jamie Campbell Bower, Robert Sheehan plus
Genre : Fantastique, Action, Aventure
Nationalité : Américain, allemand
The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres - © UGC Distribution

The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres – © UGC Distribution

The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres est adapté du premier tome de la saga littéraire fantastique à succès The Mortal Instruments, de Cassandra Clare. Encore une fois c’est le bien contre le mal, les forces de l’obscur qui viennent mettre la pagaille dans le monde des ados. La saga se compose au total …

Review Overview

Le Phare Ouest
CinemaTeaser
Les Fiches du Cinéma
aVoir-aLire.com
Le Journal du Dimanche
Mad Movies
Studio Ciné Live

Note Moyenne

Summary : Encore une fois c'est le bien contre le mal, les forces de l'obscur qui viennent mettre la pagaille dans le monde des ados.

26

About Christophe Segard

Mordu de politique, d'économie, de cinéma et de musique. Co-fondateur du Phare Ouest Retrouvez moi dans l’œil du Phare : http://ow.ly/nA5TD
Scroll To Top