Home / Culture / Cinéma / Malavita : la mafia recrute
Malavita : la mafia recrute
Malavita

Malavita : la mafia recrute

Histoire d’une famille de mafieux repentis, basée sur le roman « Malavita » de Tonino Benacquista. Comédie noire, avec l’humour de Luc Besson et des grands noms du cinéma : Robert De Niro et Michelle Pfeiffer.

On tombe parfois dans la caricature, la parodie. Le film reste une production à la « Luc Besson », efficace mais pas toujours juste pourtant. L’essentiel est sans aucun doute les fous rires qu’il apporte, Luc Besson fait des films pour le public, rien d’autre, et une fois encore c’est réussi à ce niveau-là.

Synopsis

Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie.

Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien…

Cité du Cinéma

Luc Besson a tourné une partie de Malavita dans les studios de la Cité du Cinéma, qu’il a lui-même inaugurée en septembre 2012 après en avoir porté le projet. La Cité du Cinéma, important pôle cinématographique, est située en Seine-Saint-Denis et héberge notamment les Studios de Paris. « C’était le premier long métrage que j’y tournais en tant que réalisateur (…). C’est extrêmement pratique et cela ressemble à n’importe quel studio américain : (…) c’est très fonctionnel car tout est réuni au même endroit – les bureaux, les décors, les salles de montage, les labos etc. Du coup, on ne perd pas de temps. C’est un rêve, pour un cinéaste, de travailler dans de telles conditions et les plateaux sont flambant neufs« , déclare Besson.

En interview sur Le Phare Ouest :

Malavita – Photo : Jessica Forde ©EUROPACORP- TF1 FILMS PRODUCTION – GRIVE PRODUCTIONS

Histoire d’une famille de mafieux repentis, basée sur le roman « Malavita » de Tonino Benacquista. Comédie noire, avec l’humour de Luc Besson et des grands noms du cinéma : Robert De Niro et Michelle Pfeiffer. On tombe parfois dans la caricature, la parodie. Le film reste une production à la « Luc Besson », efficace mais pas toujours juste …

Review Overview

Le Phare Ouest
Le Parisien
Metro
Filmsactu
Studio Ciné Live
CinemaTeaser
Première
Cahiers du Cinéma
Ecran Large
Les Inrockuptibles

Note Moyenne

Summary : L'essentiel est sans aucun doute les fous rires qu'il apporte, Luc Besson fait des films pour le public, rien d'autre, et une fois encore c'est réussi à ce niveau-là.

50

About Christophe Segard

Mordu de politique, d'économie, de cinéma et de musique. Co-fondateur du Phare Ouest Retrouvez moi dans l’œil du Phare : http://ow.ly/nA5TD

Laisser un commentaire

Scroll To Top