Home / Culture / Cinéma / Machete Kills : le retour sanguinaire
Machete Kills : le retour sanguinaire
Machete Kills - © Rico Torres

Machete Kills : le retour sanguinaire

Robert Rodruiguez offre une suite à son héros sanguinaire. Entouré d’une pléiade de stars Danny Trejo se doit de sauver les Etats-Unis, voir même la Terre.

Charlie Sheen dans le rôle du président des Etats-Unis aux mœurs très légéres, Lady GaGa en tueuse à gages très colorées, Mel Gibson en super vilain super mégalo et super tout… Machete Kills garde la recette du premier opus, mais y ajoute encore plus d’ingrédients, pas toujours très digestes.

Synopsis

Le président des Etats-Unis confie une mission suicide à Machete : sauver le pays d’un redoutable chef de cartel mexicain, qui menace d’envoyer un missile nucléaire sur le sol américain.

Tranchant

Le personnage de Machete, qui manie le coupe-coupe comme personne, a été créé par Robert Rodriguez et Danny Trejo. Ses origines remontent à une fausse bande-annonce conçue par Rodriguez à l’occasion de « Grindhouse », en 2007. « En réalité, j’ai imaginé le personnage à l’époque de « Desperado », et j’en ai parlé à Danny Trejo pendant le tournage », se rappelle le réalisateur. « Je lui ai dit : ‘Un jour, tu vas jouer Machete’. Pendant des années, nous avons essayé de mettre le projet au point. Et dans « Spy Kids », nous avons rendu hommage à ce film dont on pensait qu’il ne verrait jamais le jour ».

Machete Kills - © Rico Torres

Machete Kills – © Rico Torres

Rodriguez a eu l’occasion d’enrichir le personnage de Machete en évoquant plusieurs projets de bandes-annonces pour « Grindhouse » avec Tarantino. À ce moment-là, Rodriguez avait déjà échafaudé toute une histoire autour de son protagoniste. « Quand on a envisagé de fausses bandes-annonces, on s’est tout de suite dit avec Quentin : ‘Il faut qu’on tourne Machete’. Cela faisait des années que j’avais une intrigue, et je l’ai plus ou moins racontée dans cette bande-annonce. C’est le premier film de la ‘Mex-ploitation’, comme s’il s’agissait d’un genre issu des années 70 ou 80, mais avec un personnage latino ».

La fausse bande-annonce a donné lieu à un vrai film en 2010 : « Machete ». Mais le réalisateur avait souhaité tourner une suite des aventures de son héros hispanique avant même que « Machete » ne sorte en salles… Car alors même que Rodriguez mettait la touche finale à ce premier opus, il s’est dit qu’elle appelait des développements plus piquants. Il s’en explique : « Vers la fin, Machete s’en allait en voiture avec Jessica Alba, ce qui n’était pas si mal, mais il manquait quelque chose. Il me fallait une intrigue qui remue davantage les tripes. Du coup, pendant le mixage, j’ai décidé de faire croire au spectateur qu’il y aurait deux suites. C’est pour cela qu’au générique, on peut lire ‘Machete sera de retour dans « Machete Kills » et « Machete Kills Again » ».

Le cinéaste avait donc laissé son public sur sa faim et les annonces faites au générique, qui n’étaient qu’une boutade pleine d’invention, sont devenues une promesse aux yeux des fans. Et lorsque Rodriguez a constaté l’enthousiasme suscité par « Machete », il a compris qu’il lui fallait offrir au spectateur ce qu’il attendait. « J’ai été très heureux par la réaction du public au moment de la sortie du film », reprend-il. « C’est probablement le meilleur accueil qu’on ait réservé à l’un de mes films. Et pas seulement aux États-Unis : on a montré le film à la Mostra de Venise où il a été ovationné ».

Trejo a, lui aussi, été ravi par l’accueil triomphal de « Machete », et il espérait pouvoir de nouveau revêtir son blouson de cuir dissimulant un sabre. « Danny Trejo ne cessait de m’appeler pour me dire ‘Quand est-ce qu’on tourne la suite ?’ », note Rodriguez. « Dès qu’il va quelque part, les gens l’arrêtent dans la rue et ne l’appellent pas ‘Danny’, mais ‘Machete’. Même sa mère l’appelle comme ça depuis ».

Après y avoir mûrement réfléchi, Rodriguez a décidé de réaliser ce deuxième volet. D’ailleurs, on peut voir « Machete Kills » comme deux épisodes réunis : « On n’avait pas envisagé de tourner deux suites au départ, mais on a conquis un certain public et on a créé une attente », poursuit le réalisateur. « Du coup, on s’est dit qu’on allait tourner « Machete Kills » – autrement dit, un deuxième épisode qui donnerait un avant-goût du troisième ».

Néanmoins, Rodriguez ne voulait pas s’embarquer dans un projet de suite avant d’avoir quelque chose de vraiment nouveau à proposer. Il a donc creusé la légende de Machete avec audace. « J’ai souhaité que ce deuxième épisode soit spectaculaire », renchérit le réalisateur. « Pour moi, le premier opus était un peu l’équivalent du premier « Rambo », tandis que ce nouveau volet, pour moi, était comme « Rambo II : La Mission ». Il fallait que Machete soit recruté par le gouvernement américain pour une mission que personne d’autre que lui n’était capable de remplir. Je tenais à ce que ce deuxième épisode soit vraiment plus impressionnant ».

Lady Gaga, une véritable tueuse

Lady Gaga a trouvé le temps dans son planning très serré pour camper l’incarnation féminine du personnage : La Camaleón. « J’ai adoré « Machete » à sa sortie », souligne-t-elle. « Je suis sortie de chez moi, j’ai acheté de la tequila, j’ai mis ma veste en cuir, et j’ai vu le film, en riant aux éclats tout au long de la projection. J’adore ce film et je dois dire que c’est un petit miracle qu’on ait pu faire coïncider nos emplois du temps pour que je puisse tourner dans ce nouvel épisode ».

Selon la chanteuse, ses débuts au cinéma ne sont pas si différents de son expérience de la scène : « D’une certaine manière, je m’y suis préparée exactement de la même façon que pour mes spectacles, sauf que, là, j’ai du texte et que je suis censée camper un personnage un peu différent de moi », reprend-elle. « Mais je m’y suis prise de la même façon que dans mon travail ».

Cette icône de la mode avait aussi quelques idées sur le style de La Camaleón : « Au départ, j’ai dit à Robert que j’avais des idées très précises sur ses tenues », déclare-t-elle. « Je lui ai expliqué qu’elle devrait porter un manteau en loup, un tatouage de machette et des cheveux orange. Mes propositions lui ont beaucoup plu, et, de mon côté, j’ai été très sensible aux siennes, si bien qu’on a trouvé un vrai terrain d’entente ».

Fiche film

  • Date de sortie : 2 octobre 2013, (1h 48min)
  • Réalisé par : Robert Rodriguez
  • Avec : Danny Trejo, Michelle Rodriguez, Sofia Vergara, Lady Gaga
  • Genre : Action
  • Nationalité : Américain

Casting

  • Danny Trejo – Rôle : Machete
  • Michelle Rodriguez – Rôle : Luz / Shé
  • Sofia Vergara – Rôle : Madame Desdemona
  • Amber Heard – Rôle : Miss San Antonio
  • Antonio Banderas – Rôle : El Camaleón
  • Cuba Gooding Jr. – Rôle : El Camaleón
  • Walt Goggins – Rôle : El Camaleón
  • William Sadler – Rôle : Le Shérif Doakes

Robert Rodruiguez offre une suite à son héros sanguinaire. Entouré d’une pléiade de stars Danny Trejo se doit de sauver les Etats-Unis, voir même la Terre. Charlie Sheen dans le rôle du président des Etats-Unis aux mœurs très légéres, Lady GaGa en tueuse à gages très colorées, Mel Gibson en super vilain super mégalo et …

Review Overview

Le Phare Ouest
Le Journal du Dimanche
CinemaTeaser
TéléCinéObs

Note Moyenne

Summary : Machete Kills garde la recette du premier opus, mais y ajoute encore plus d'ingrédients, pas toujours très digestes.

45

About Christophe Segard

Mordu de politique, d'économie, de cinéma et de musique. Co-fondateur du Phare Ouest Retrouvez moi dans l’œil du Phare : http://ow.ly/nA5TD

Laisser un commentaire

Scroll To Top