Home / Bretagne / Tourisme de Bretagne / La pointe Saint Mathieu, trésor de la mer d’Iroise
La pointe Saint Mathieu, trésor de la mer d’Iroise

La pointe Saint Mathieu, trésor de la mer d’Iroise

Partez à la découverte de la pointe Saint Mathieu, avec le sémaphore, l’abbaye, le cénotaphe et bien évidemment le phare guidant les bateaux vers la rade de Brest.

La pointe Saint Mathieu se situe dans le Finistère nord, bordée par la mer d’Iroise. Situé à une trentaine de kilomètre de Brest, son phare guide les bateaux vers l’entrée dans la rade.

Le phare peut éclairer jusqu’à 53 kilomètre à la ronde. Électrifié en 1937, les gardiens devaient tout de même monter les 163 marches pour allumer sa lampe, un effort abandonné en 1996 où il fut entièrement automatisé. N’hésitez pas à vous mettre dans la peau d’un gardien et de gravir ces marches pour accéder à la magnifique vue offerte sur la rade de Brest, l’île de Béniguet, de Molène ou encore d’Ouessant. À 55 mètres de hauteur par rapport au niveau de la mer, la vue est imprenable.

Une abbaye en ruines

Pointe Saint Mathieu | © Torset Pierre

Pointe Saint Mathieu | © Torset Pierre

Une abbaye est accolée au phare aujourd’hui abandonnée.
Cette abbaye fut d’abord d’architecture romaine, puis gothique. Ce sont des moines bénédictins qui sont à l’origine de ce lieu, mais il a été embelli au fil des années grâce à de généreux bienfaiteurs tels que les comtes de Léon ou encore La famille du Chatel de Trémazan. La légende raconte que des marins bretons, de retour au pays après de longs mois en mer Méditerranée, aurait rapporté des reliques de l’apôtre Saint Mathieu. Le nom de la pointe vient de cette légende, mais ce ne fut pas toujours le cas. Le premier nom que ce lieu a reçu était la « pointe du bout du monde » (la Penn ar Bed). Le crâne de l’apôtre, arrivé en 1206, amena à cette époque de nombreux pèlerins vers l’abbaye, venant parfois de contrées lointaines.
Ce lieu plein d’histoire fut le décor d’une série télévisée en 2005. En effet, la série de l’été nommée « Dolmen » a de nombreuses scènes où la pointe Saint Mathieu est visible. De plus, l’émission télévisée « Thalassa » avait choisi la pointe, pour la saison 2012/2013, comme point de départ de tous ses reportages.

Sémaphore

Lorsque vous sortez de l’abbaye, vous pourrez voir le sémaphore de la pointe. Il ne s’agit pas du premier sémaphore construit dans les environs. Le premier fut érigé en 1806 mais fut finalement démolit cent ans plus tard car il était semble –t-il trop loin de la pointe et n’offrait qu’une vue limitée sur la côte. C’est pour cela qu’en 1906 il fut reconstruit au plus près des falaises, d’où l’on pouvait voir le chenal du Four autant que l’entrée de Brest.

 

Cénotaphe ou mémorial pour les marins

Pointe Saint Mathieu - Cénotaphe | © Nolwenn Nedelec

Pointe Saint Mathieu – Cénotaphe | © Nolwenn Nedelec

En continuant votre chemin, vous arriverez au cénotaphe. Il s’agit d’un mémorial aux marins morts pour la France. Il fut construit en 1927 à la demande d’officiers marins et d’hommes politiques. Vous y verrez, en haut du monument, une femme regardant la mer, attendant le retour des marins.
Désormais ce monument représente un mémorial pour les hommes des « trois marines », nationale, marchande et de pêche.
Il est vrai que la pointe Saint Mathieu a vu beaucoup de marins périr en mer d’Iroise. La première bataille navale fait partie de la guerre de Cent Ans, en juin 1403, elle opposa des bretons aux anglais. Une centaine d’années plus tard, le 10 août 1512, les troupes franco-bretonnes s’opposaient de nouveau aux anglais lors de la bataille de Saint Mathieu.
En se promenant le long du sentier des douaniers, en direction de Brest, vous aurez une vue magnifique sur la rade. Par temps clair, vous pourrez même reconnaître la pointe du Raz ou l’île de Sein, 33 kilomètres au sud-est.

 

About Nolwenn Nedelec

Présidente de l'association AHJV France, journaliste pour Le Phare Ouest. Passionnée de cinéma, littérature, musique... Bref la culture en général.

Laisser un commentaire

Scroll To Top